ARGENT AMER, de Wang Bing

De 2014 à 2016, Wang Bing a suivi quelques-uns des 300 000 chinois qui quittent leur foyer pour aller travailler dans l’un des 18 000 ateliers de confection de la ville de Huzhou dans le Zhejiang, à environ 100 kilomètres de Shanghai. Le film commence avec le long voyage en train de quelques jeunes, un peu angoissés mais surtout excités de cette nouvelle vie qui s’annonce, et de cette occasion de gagner un peu d’argent. Très vite pourtant, la cruelle réalité nous est imposée : modifiant légèrement son dispositif d’observation, pour la première fois partie prenante du film, au plus proche des protagonistes (certains s’adressent à la caméra), Wang Bing participe au quotidien harassant et précaire des ouvriers. De 12 à 14 heures chaque jour devant les machines, sans aucune assurance de l’emploi et de la paye, ils n’ont le temps de rien d’autre que de manger et de dormir. Certains ne tiennent que quelques jours. Tous ne parlent que d’argent, celui qu’on n’a pas, celui dont on rêve, celui que le patron doit, celui qu’on espère faire demain. Au milieu du train-train épuisant, le cinéaste parvient à capter ce qu’il reste d’humanité : la solidarité dans les dortoirs, le plaisir d’une pause cigarette, l’espoir de jours meilleurs, pour nous livrer un document rare et bouleversant.

Sortie le 22/11/2017