LES ENFANTS DU 209 RUE SAINT-MAUR – PARIS Xe, de Ruth Zylberman

C’est un documentaire des plus bouleversants que la réalisatrice, au terme de bien des rencontres et des recherches, a pu nous livrer. Elle a décidé de retrouver les enfants qui habitaient, dans les années 30 et 40, au cœur de Paris, dans une résidence de la rue Saint-Maur. Jeunes innocents, ils ont très vite été rattrapés par l’horreur de la guerre et des rafles. Les survivants, maintenant octogénaires pour la plupart, racontent avec émotion leurs souvenirs, ce qui reste de ces années, comment cela a influencé toute leur vie et leur descendance, et la réalisatrice, très présente, avec respect et considération, les aide à retrouver la mémoire, à déterrer l’enfoui, à comprendre, à se rappeler. À force de patience et de sollicitude, et grâce à une mise en scène originale et soignée, assez inattendue habituellement dans ce genre de projet, Ruth Zylberman parvient à nous emporter en arrière, à nous faire envisager l’Histoire et les histoires, celles d’Odette, René, Miquette et les autres, qui, même s’ils habitent maintenant bien loin de cette rue qui les hante, ont tous bien présents dans un coin de leur tête ces épisodes décisifs de leur enfance, s’en accommodant chacun à leur manière, plus ou moins heureusement. Leur émoi constamment palpable à l’évocation de cette période trouble est poignant et jusqu’à la toute fin restent une boule au ventre et le cœur serré devant tant de vies dévoilées, interrompues, sabotées. Essentiel et magistral.

Sur www.arte.tv jusqu’au 03/08/2018