LUTINE, d’Isabelle Broué

Initiative peu commune dans le cinéma français, auto-produit, fruit du désir d’une équipe passionnée, sorti dans une salle parisienne il y a bientôt six mois, le film d’Isabelle Broué continue sa route et est encore visible tous les vendredis soir au Studio Luxembourg Accatone en sa présence et celle d’un invité toujours différent. Mettant en scène une réalisatrice, Isa, souhaitant faire un documentaire sur la polyamorie, Lutine a l’intelligence de ne pas sombrer dans une évocation terre à terre de cette façon d’aimer, mais de proposer, outre des informations sur ce choix de vie, une vraie réflexion sur le cinéma, la fiction, le documentaire. Jouant malicieusement avec les limites de ces genres, Isabelle Broué, tout en interprétant la susdite Isa, construit un film étonnant et labyrinthique, mise en abyme inextricable, brouillant les pistes grâce à un montage et un cadrage très étudiés, incitant le spectateur à s’interroger sur l’acte créatif, et évoquant avec humour la schizophrénie qui peut parfois envahir les acteurs ou metteurs en scène happés par le tournage, éternellement confrontés à la vie réelle et la vie imaginée. Un film qui aborde des questions beaucoup plus profondes qu’il n’y paraît tout en demeurant léger, libre et bienveillant : à voir et revoir!

Sur l’échelle du cinéma: notamment grâce au fil rouge Philippe Rebbot, Lutine s’apparente fortement à L’amour flou, un film de Romane Bohringer et Philippe Rebbot où Philippe Rebbot, comme dans le film d’Isabelle Broué, interprète un acteur nommé Philippe…

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visiter le site dédié au film et à regarder la bande-annonce!

À lire aussi : l’interview d’Isabelle Broué

Sortie le 04/04/2018

 

 

Une réflexion sur “LUTINE, d’Isabelle Broué

Les commentaires sont fermés.