LES FRÈRES SISTERS, de Jacques Audiard

Même si on le dit western parce que les personnages évoluent à cheval dans les paysages du grand ouest américain à l’époque des diligences, Les frères Sisters est avant tout un film de Jacques Audiard. Bien plus que les codes du genre, ce qui semble l’intéresser, comme dans ses précédents films, sont les rapports de force mouvants entre les personnages, ici deux inséparables frères tueurs à gage qui n’ont pas la même idée de leur futur, et qui un jour croisent la route de deux hommes progressistes et non-violents. Qui l’emportera ? La brutalité ou l’esprit ? On retrouve l’acuité du regard d’Audiard sur l’humain confronté à une situation inhabituelle et sur sa capacité d’adaptation, le tout formidablement interprété par les quatre acteurs principaux. Tantôt film d’aventure et de poursuite, tantôt drame psychologique, ou drame fraternel et familial, le film protéiforme séduit aussi par sa temporalité étirée, propice à la réflexion, sa propension à filmer l’intime dans l’immensité, et la maîtrise de sa mise en scène : on ne se lasse pas des ballets des chevaux trottant dans les plaines infinies au soleil couchant ou levant, des cadrages précis, de la lumière très étudiée. Un peu moins sombre que les précédents films du réalisateur, Les frères Sisters est une belle réussite, de la première à la dernière minute tenant en haleine tout en maintenant une sourde atmosphère flottante du plus bel effet.

Sortie le 19/09/2018