CASSANDRO THE EXOTICO!, de Marie Losier

Beaucoup d’émotions dans ce documentaire, où la réalisatrice filme au plus près son ami Cassandro, le roi de la Lucha Libre, ce sport de spectacle intense, celui des catcheurs mexicains travestis qui n’hésitent devant rien pour séduire le public. Après une enfance difficile, des problèmes d’addictions à la drogue et à l’alcool, ce champion a décidé de se consacrer tout entier à ses combats et à sa foi. Marie Lozier, rompue à l’exercice du portrait filmé original et intime, le suit dans sa vie simple, sur les lieux de son adolescence, aux côtés de son père parfois, mais souvent seul aussi, dans sa petite maison, à réparer son corps meurtri de tant d’efforts, à entretenir ses tenues de scène, à parler de sa mère disparue et de son homosexualité au début difficile à porter dans ce milieu machiste. Le film, joliment filmé en 16mm et monté artistiquement, respire la culture latine : les couleurs flamboient, les chansons espagnoles rythment les journées, les paillettes scintillent. Mais c’est surtout l’ambivalence du personnage qui touche et bouleverse : cet homme si solide et quasi invincible dans le show dévoile ses failles et ses doutes sans fausse pudeur : l’âge qui bientôt l’empêchera de monter sur le ring, la peur de l’après, sa longue psychanalyse, les dangers de rechute, avec tant de justesse et d’humour qu’on aimerait ne jamais le quitter : que viva Cassandro!

Sortie le 05/12/2018