LES OISEAUX DE PASSAGE, de Cristina Gallego et Ciro Guerra

Début des années 70, Colombie. Une branche de l’ethnie Wayuu commence à faire commerce de marijuana à des américains. Petit à petit, l’affaire prend de l’ampleur, avec elle les conflits internes, les guerres familiales, la soif de l’argent. Les deux réalisateurs, qui signaient il y a quelques années L’étreinte du serpent, fabuleux voyage au sein de la forêt amazonienne, s’intéressent ici à une autre facette de l’histoire et du folklore de leur pays. Ils nous donnent à voir une aventure dure et passionnée, une véritable saga filmée dans les sublimes paysages arides du désert de la Guajira. Inspiré de faits réels, le film, bercé de musiques et de culture Wayuu, nous permet en même temps de découvrir ce peuple amérindien qui vit entre la Colombie et le Venezuela, tout en nous offrant un récit digne des plus grands auteurs classiques, où la filiation, l’honneur de la famille, la vengeance tiennent une grande place. Mis en scène sobrement et admirablement, Les oiseaux de passage est un puissant film de genre, riche et somptueux, qui jusqu’au bout nous tient en haleine, pourtant à la cadence tranquille des peuplades d’Amérique du sud.

Sortie le 10/04/2019