ANNA, UN JOUR, de Zsófia Szilágyi

Premier long-métrage de la réalisatrice, Anna, un jour s’intéresse au quotidien d’une femme, mère de famille, qui doit s’occuper de ses trois enfants, de sa relation à son mari, des soucis ménagers, de son travail de professeur, des courses, des problèmes financiers, du repas, du rangement, du nettoyage… Pendant trente-six heures on suit Anna au plus près, avec une seule question : parviendra-t-elle à arracher au temps qui passe inexorablement quelques minutes rien que pour elle ? Un moment intime où elle n’aura pas à penser à son mari, à ses enfants, à son appartement, à son travail, pour tenter enfin de comprendre ce qu’elle désire vraiment ? Belle démonstration de la fameuse charge mentale qui souvent encombre les femmes, le film, très réaliste, nous montre précisément toutes les tâches de la journée folle d’Anna, formidablement interprétée par Zsófia Szamosi, première levée et dernière couchée ; peu reposant, parfois saturé de bruits et de mouvement, il nous entraîne dans le tourbillon que subit la jeune femme, qui, telle un robot, enchaîne les situations et les différentes vies, de femme, de mère, de copine, d’enseignante, quasiment sans aucun répit. La seule solution parfois, reste de renoncer à une partie de ses responsabilités, pour obtenir enfin un moment de tranquillité ; mais à quel prix ?

Sortie le 19 juin 2019