MADE IN BANGLADESH, de Rubaiyat Hossain

Rubaiyat Hossain, jeune réalisatrice bangladaise, et l’une des seules par ailleurs, s’intéresse beaucoup à la situation des femmes de son pays. Après le magnifique Les lauriers-roses rouges, elle explore, dans Made in Bangladesh, la condition des ouvrières textiles, qui grâce à leurs petites mains et leur immense force de travail, abreuvent la planète entière en T-shirts et autres produits de confection bon marché. Inspiré d’une histoire vraie, le film retrace leur dur chemin vers un avenir meilleur, ou comment Shimu, une jeune employée de Dacca, a réussi à convaincre ses collègues de créer un syndicat, contre l’avis de son mari, afin d’être un peu plus à même de discuter avec les patrons qui les exploitent journellement. Bien filmé et bien joué, ce long métrage nous offre à voir une réalité méconnue, du moins qu’on essaye de ne pas nous faire connaître: derrière nos habits made in Bangladesh se cachent des vies exploitées, des jeunes femmes éreintées, qui luttent quotidiennement contre une pression toujours plus forte, sociale et financière, et qui tentent également de s’affirmer en tant que femmes face à des hommes encore parfois persuadés qu’ils ont le droit d’abuser de la gent féminine. Des grands thèmes d’actualité donc, dans ce film utile et puissant, où les femmes s’imposent, fortes, belles et sûres d’elles, pour simplement accéder aux droits qui leur sont dus et qu’on leur dénie.

Sortie le 04/12/2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s