HALTE, de Lav Diaz

Bien sûr, il convient d’être en forme pour voir le nouveau film de Lav Diaz, qui dure 4h39 et duquel sourd une ambiance lourde et pesante de fin du monde. Dans un futur proche, au sein de l’Asie, un despote fait régner la terreur sur le pays qu’il gouverne ; depuis trois ans, toute cette face du monde demeure une éternelle nuit, car le soleil a cessé de briller suite à d’imposantes manifestations volcaniques. Comme dans toute Continuer de lire « HALTE, de Lav Diaz »

L’ŒUVRE SANS AUTEUR, de Florian Henckel Von Donnersmarck

À travers cette fresque en deux parties, et s’inspirant librement de la vie du peintre Gerhard Richter, le réalisateur, après le phénoménal La vie des autres, s’intéresse à nouveau au passé de son pays, et aux temps troublés qu’il a traversés. Explorant trente ans d’histoire, posant les jalons de multitudes d’interrogations aussi variées que la place de l’art, la force de l’amour, la conviction intime de la bonne action chez certains nazis, Continuer de lire « L’ŒUVRE SANS AUTEUR, de Florian Henckel Von Donnersmarck »

SO LONG MY SON, de Wang Xiaoshuai

Avec So long my son, Wang Xiaoshuai signe une grande fresque historique remarquable. Il prend le temps de suivre au plus près les sentiments des personnages, sur une quarantaine d’années, petits pions, membres du tout qu’est la grande patrie, la Chine, confrontés à l’une des plus radicales décisions du Parti : la politique de l’enfant unique, qui a couru de 1979 à 2015. Avec eux, on arrive à envisager le dur poids des obligations Continuer de lire « SO LONG MY SON, de Wang Xiaoshuai »

ANNA, UN JOUR, de Zsófia Szilágyi

Premier long-métrage de la réalisatrice, Anna, un jour s’intéresse au quotidien d’une femme, mère de famille, qui doit s’occuper de ses trois enfants, de sa relation à son mari, des soucis ménagers, de son travail de professeur, des courses, des problèmes financiers, du repas, du rangement, du nettoyage… Pendant trente-six heures on suit Anna au plus près, avec une seule question : parviendra-t-elle à arracher au temps qui passe Continuer de lire « ANNA, UN JOUR, de Zsófia Szilágyi »

L’AUTRE CONTINENT, de Romain Cogitore

Une jeune femme énergique et avide de rencontres, un jeune homme timide et un peu obsessionnel des langues, le décor improbable des lointains palais impériaux taïwanais : rien ne disposait ces deux français-là à se rencontrer, et pourtant… Maria et Olivier tombent amoureux sans même vraiment le comprendre, et une belle cohésion se met en place. Un jour confrontés à la maladie, ils devront se battre ensemble, pour tenter de Continuer de lire « L’AUTRE CONTINENT, de Romain Cogitore »

MATAR A JESÚS, de Laura Mora

À Medellin, en Colombie, le père de Paula, étudiante en arts et en photographie, est assassiné devant ses yeux. Quelques semaines plus tard, elle reconnaît le jeune tueur à gages qui a exécuté son père, et tente de l’approcher, d’abord dans un désir de vengeance, jusqu’à ce qu’elle envisage petit à petit le quotidien difficile et tout le mal-être du garçon, le bien-nommé Jesús. Bien au-delà de l’histoire de vengeance et de pardon, Continuer de lire « MATAR A JESÚS, de Laura Mora »

LES OISEAUX DE PASSAGE, de Cristina Gallego et Ciro Guerra

Début des années 70, Colombie. Une branche de l’ethnie Wayuu commence à faire commerce de marijuana à des américains. Petit à petit, l’affaire prend de l’ampleur, avec elle les conflits internes, les guerres familiales, la soif de l’argent. Les deux réalisateurs, qui signaient il y a quelques années L’étreinte du serpent, fabuleux voyage au sein de la forêt amazonienne, s’intéressent ici à une autre facette de l’histoire et du folklore de leur Continuer de lire « LES OISEAUX DE PASSAGE, de Cristina Gallego et Ciro Guerra »