MADE IN BANGLADESH, de Rubaiyat Hossain

Rubaiyat Hossain, jeune réalisatrice bangladaise, et l’une des seules par ailleurs, s’intéresse beaucoup à la situation des femmes de son pays. Après le magnifique Les lauriers-roses rouges, elle explore, dans Made in Bangladesh, la condition des ouvrières textiles, qui grâce à leurs petites mains et leur immense force de travail, abreuvent la planète entière en T-shirts et autres produits de confection bon marché. Inspiré d’une Continuer de lire « MADE IN BANGLADESH, de Rubaiyat Hossain »

LES MISÉRABLES, de Ladj Ly

Auréolé de son Prix du Jury à Cannes cette année, entre autres, le premier long-métrage de fiction de Ladj Ly, jusqu’ici plus actif dans le genre documentaire, arrive enfin sur nos écrans. Filmant la banlieue, sa banlieue, Montfermeil en l’occurrence, le réalisateur avoue s’être inspiré de nombreux événements qu’il a vraiment observés au fil des années. Voici sûrement pourquoi le film, qui reprend la trame d’un précédent court- Continuer de lire « LES MISÉRABLES, de Ladj Ly »

J’AI PERDU MON CORPS, de Jérémy Clapin

Une fois n’est pas coutume, voici un film d’animation, premier long-métrage de son réalisateur, qui s’attache à montrer un quotidien parisien très réaliste, jusque dans la représentation de la fameuse main voyageuse, renvoyant aux souvenirs et sensations de la prime jeunesse. Donnant d’un côté à voir la vie banale de Naoufel, livreur de pizza, qui tombe amoureux de Gabrielle, et de l’autre les aventures d’une main sectionnée qui Continuer de lire « J’AI PERDU MON CORPS, de Jérémy Clapin »

OLEG, de Juris Kursietis

Oleg est letton, et peine à trouver du travail en tant que garçon boucher dans son pays. Il débarque en Belgique pour travailler dans un abattoir, mais tout ne se déroule pas comme prévu, et il se retrouve sous la coupe d’un mafieux polonais, qui l’utilise et lui fait subir une brutalité quotidienne. Véritable plongée dans la descente aux enfers du jeune homme désarmé, le film explore les rouages des trafics de sans-papiers, de cet Continuer de lire « OLEG, de Juris Kursietis »

AU BOUT DU MONDE, de Kiyoshi Kurosawa

Surtout connu pour ses thrillers et films d’angoisse, le réalisateur livre ici un film d’un genre nouveau, dont il dit lui-même qu’il lui ressemble beaucoup plus que ses autres productions. C’est l’histoire toute simple de Yoko, présentatrice d’une émission de voyages et découvertes, en tournage en Ouzbékistan avec une petite équipe. Dans ce pays inconnu, loin de ses repères et des gens qu’elle aime, elle se perd, explore, déambule Continuer de lire « AU BOUT DU MONDE, de Kiyoshi Kurosawa »

VIAJE, de Celia Rico Clavellino

Dans son premier long-métrage, la jeune réalisatrice s’est un peu inspiré de sa vie, pour donner à voir une histoire qui touche à l’universel : comment les parents gèrent-ils le départ de leur enfant du foyer ? Leonor vit seule avec sa mère Estrella depuis la mort de son père, et lorsqu’elle annonce qu’elle veut partir habiter dans un autre pays, il faut à sa mère un temps d’adaptation afin de s’habituer à cette éventualité et surtout à sa nouvelle Continuer de lire « VIAJE, de Celia Rico Clavellino »

BACURAU, de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles

Après la mort de sa matriarche Carmelita, à 94 ans, le village de Bacurau, pauvre et isolé dans l’aridité du Nordeste, commence à vivre une étrange aventure, qui débute lorsque ses habitants s’aperçoivent que leur bourgade n’apparaît plus sur les cartes… Les réalisateurs, qui avaient déjà travaillé ensemble sur les remarqués Aquarius (2015) et Les bruits de Recife (2012), s’en donnent à cœur joie dans ce film choral étonnant, qui Continuer de lire « BACURAU, de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles »